Le marché des tablettes en plein boom en France en 2013

amazon-kindle-fire-hd-1

Amazon avec sa Kindle essaie depuis 2 ans de se faire une place sur le marché croissant des tablettes.

6 millions ! C’est le nombre de tablettes qui seraient vendues en France en 2013 selon une étude de l’institut GFK, ce qui dénote un véritable boom en France puisqu’en 2012 il s’en était écoulées 3,6 millions et 1,55 million en 2011. Le boom est donc durable puisque le taux de croissance est de doubler quasiment tous les ans.  De plus, cette explosion du marché était attendue et prévue puisque dès 2011, Forrester précisait qu’en France en 2013 on devrait dépasser les 5 millions de tablettes. La France n’est pas une exception car nous sommes désormais dans une ère du "Post-PC" : il se vend aujourd’hui dans le monde plus de tablettes que de PC (hors ordinateurs portables). En 2013 : les prévisions sont de 190 millions de tablettes vendues contre 142,1 millions de PC (source IDC, mars 2013).

Néanmoins ce qui a fortement changé ces derniers mois, c’est la place et le positionnement des acteurs concurrentiels sur ce marché que j’avais eu l’occasion de vous présenter Panorama du marché des tablettes numériques. L’une des entrées les plus remarquées l’année dernière ayant été, sans nul doute, Microsoft avec le lancement de sa tablette Surface (La tablette Surface de Microsoft peut-elle réussir à se faire une place sur ce marché en plein boom ?). Aujourd’hui, l’offre permet à tout foyer de s’équiper à des prix concurrentiels de ce type de terminaux numériques, notamment avec l’arrivée depuis 2011 de Amazon avec sa Kindle Fire. Sur le premier trimestre 2013, la baisse des prix (prix moyen d’achat de tablette comparée au trimestre précédent) est de 32%. Les gens continuent à s’équiper et la démocratisation du marché amènent à préférer les personnes souhaitant s’équiper à choisir les modèles à moindre coût. Mauvaise nouvelle pour Apple, qui comme sur le marché des smartphones, voit la concurrence des tablettes tournant sur Android lui faire de l’ombre (pour rappel, le marché des smartphones est aujourd’hui à 70% représenté par des terminaux tournant sous Android.. alors que, en France, en 2011, les smartphones sous Android ne pesaient que pour 30% du marché).

Explosion qui nécessairement amène nos politiques et organisations liées à se poser la question de la taxation. Dans le récent rapport remis par Pierre Lescure autour de Hadopi, la taxation des mobiles et des tablettes est citée comme source de revenus pour l’État à investiguer, pour financer la création de contenus. Sauf qu’à taxer les ventes de tablettes et smartphones Samsung, Apple, Amazon ou Google, ce ne sont sûrement pas ces entreprises qui seront pénalisées mais bien le consommateur au final. Lorsque l’on connait les actualités fiscales qui entourent actuellement certains de ses Géants du Web et des Nouvelles Technologies, autour de leur fuite ou optimisation fiscale (en fonction de comment on se place), cette taxe ne sera pas un moyen de rétablir les comptes. Le taux qui est évoqué pour cette redevance serait de 1%, soit rapporté au coût d’achat des terminaux, un coût jugé minime pour le consommateur. Dans un contexte de récession économique et de baisse du pouvoir d’achat, pas sûr que l’idée d’une nouvelle taxe sur des produits qui intéressent fortement un marché soit perçue de manière positive.

Une réflexion sur “Le marché des tablettes en plein boom en France en 2013

  1. Pingback: Le marché des tablettes | My digital review

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s